fbpx

Entreprendre autrement, sans se cramer les ailes... ni la planète !

Slowpreneuriat et Leadership intérieur

Je crois que nous avons tous le potentiel de devenir slowpreneur.

Etre slowpreneur c’est gérer son entreprise sans se cramer les ailes ni la planète. Ce n’est pas une tendance, mais un impératif dans notre monde déséquilibré, volatil et incertain.

Que l’on soit Entrepreneur, indépendant, coach, freelance, solopreneur, nous devrions tous 2 respecter deux exigences fondamentales :

  • préserver sa santé (mentale, émotionnelle et physique)
  • et régénérer nos éco-systèmes (intérieurs, relationnels et environnementaux).

Pourtant, c’est souvent négligé.

  • Parce que cela passe par transformation intérieure profonde.
  • Par sortir du paradigme extractif et mécaniste dans lequel l’humanité s’est engluée.
  • Par se reconnecter sa destinée, à nos rêves le monde, à nos saisons intérieures et à nos cycles.
  • Et parce que cela passe par un silence intérieur. Si difficile à retrouver dans notre monde bruyant et ultra-rapide.

Devenir un acteur du changement, commence par changer soi-même.

Je rédige cet article à l’occasion de la promotion du Sommet des Slowpreneurs 2023, que je co-organise avec Géraldine Jippé, car c’est le thème que nous avons choisi pour la première journée du sommet.

L’état d’esprit du slowpreneuriat

Le slowpreneuriat est un état d’esprit, une manière d’être, une façon de voir le monde, de diriger sa vie et son business.

S’intéresser au slowpreneuriat risque de t’amener plus loin que tu ne l’imagines.

C’est un voyage transformateur, qui commence par toi.

Par oser assumer qui tu es et prendre ta place, car le monde besoin de toi.

Qui implique de prendre un temps de pause, de sortir de notre mode conditionné de “faire-humain” pour reprendre le temps d’être humain.

Dans cette optique, ralentir ne signifie pas être lent, mais prendre régulièrement des temps de silence intérieur, pour sortir le nez de nos “matrices” informatiques, se couper de brouhaha incessant du monde qui nous sort de nous et se resynchroniser avec le champs du vivant.

Le Leadership intérieur est l'art de se diriger soi-même.

Choisir le Slowpreneuriat c’est choisir de renouer avec son leadership intérieur.

Certains entrepreneurs ont du mal à accepter la notion de leadership et à se considérer comme leader, car dans nos modèles, le leadership est imprégné d’énergie yang, de hiérarchie, de commande et de contrôle.

C’est une compétence qui te permet de diriger ta propre vie et de ton entreprise, afin que tu puisses la diriger vers ce qui TE convient.

Le leadership intérieur consiste à diriger :

  • ton écosystème intérieur
  • la façon dont tu te perçois et dont tu perçois les autres
  • la valeur que t’accorde (ou non)
  • les croyances qui influencent sur tes décisions et ton comportement
  • ta richesse intérieure – les ressources qui sont en toi, comme le temps, l’énergie, la créativité, l’intelligence, la passion, la joie, la compassion, la patience, l’acceptation, le pardon,

Ces éléments créent un environnement dans lequel tu te sens à l’aise ou pas. Un environnement dans lequel il est facile ou difficile de réussir.  Lorsque tes richesses intérieures sont bien utilisées, elles créent plus d’opportunités de réussite dans notre vie que si nous ne les utilisons pas du tout !

Se reconnecter à soi

Le Slowpreneuriat est également une attitude qui peut être cultivée par une pratique régulière de la reconnexion à soi, une attention à sa qualité d’être et une ouverture du coeur.

Et cela passe par le corps.

Nos modes de vies actuels, mains sur le clavier, nez dans nos smartphones, impliquent des positions de repli du corps. A ceci s’ajoute parfois ma souffrance, la maladie, le deuil, des situations de vie qui peuvent nous contraindre à fermer notre cœur émotionnellement. Avec un cœur fermé, nous pouvons avoir une mauvaise estime de soi, ressentir de la jalousie et du jugement envers les autres. Il peut être difficile de faire confiance et d’avoir de l‘empathie.

Il existe de nombreuses pratiques qui favorisent l’ouverture du cœur et de la cage thoracique, à travers des postures, des méditations ou encore des respirations. Ce n’est pas une mode. C’est vital! Cela permet un retour à soi simple et efficace, pour se désynchroniser de notre mode de vie mécanique et productiviste pour se re-synchroniser notre nature véritable d’être vivant et à nos cycles biologiques.

Ouvrir son cœur est une attitude qui va bien au-delà de nos tapis, c’est une habitude de vie qui modifie notre relation aux autres et à nous-même. Qui nous invite à la question : “Comment ma vie peut apporter le moins de souffrance possible à ce/ceux qui m’entoure ?”

Cultiver intégrité, cohérence et fluidité nous permet de rayonner qui nous sommes quand nous arrêtons de courir et de que nous sortons de notre mode pilote-automatique par défaut.

Avec le Slowpreneuriat notre intention est de générer de l’argent et nourrir notre déploiement personnel et professionnel. Nous n’avons pas à gagner notre vie, elle nous a été offerte à la naissance ! Encore faut-il en prendre soin. C’est là que la notion d’écologie intérieure est vitale.

Quand on est un entrepreneur écolo-engagé, on pense bien sûr à l’environnement, mais pas toujours à prendre soin de soi. Je recommande 4 pratiques souvent négligées :

  • Prendre soin de son hygiène électromagnétique, un indispensable aujourd’hui, car nous passons de plus en plus de temps avec nos écrans et dans un bain d’electrosmog. Ces pollutions invisibles pour les yeux, ne le sont pas pour nos corps, comme en témoigne les cas de plus en plus fréquents de cancers, SCP et de burn out.
  • Se reconnecter à son cycle féminin et plus largement à son biorythme et aux saisons, car nous ne sommes pas des machines, mais des êtres cycliques, comme à tendance à nous le faire oublier notre monde capitaliste linéaire.
  • Canaliser son mental et fluidifier ses émotions, notamment si tu vis avec un cerveau en effervescence permanente et/ou une sensibilité à fleur de peau (que tu sois HPE/I/S, zebre, hypersensible, indigo, multipotentiel…), afin de prendre soin de ton système nerveux et gérer ton stress
  • Pratiquer des exercices d’ouverture du coeur, en piochant dans la tradition yogique (hatha yoga, yoga du son et kundalini yoga sont mes préférés)
  • Rituel “Goûter à l’être et au silence intérieur” proposé par Dorothée Thirault
  • Atelier “Prendre soin de son écologie intérieure : La routine interne de l’entrepreneur.e”, de Marie Ayala
  • Atelier « Danser avec les cycles du vivant pour fluidifier son business et sa vie », avec Isabelle Irigoin.
  • Atelier « Entrepreneur hypersensible : investir dans son hygiène électromagnétique », avec Fréderic Gana
  • Table-ronde:  « Slowpreneuriat, la voie des zèbres, atypiques, hauts potentiels intellectuels et sensibles » ? avec Margerie Véron, Isabelel Irigoin, Kim Boukhimssi, et Marie-Christine Bélanger
  • Livre  « L’équilibre naturel du zèbre », de Margerie Veron

Observer tes angles morts de conditionnement.

Ralentir, c’est prendre le temps de poser un regard d’observateur neutre sur soi et conscientiser son discours interne.

Il faut une sacré dose de self-love pour repérer avec bienveillance avec quelle énergie nous arrivons dans nos entreprises, les espaces que nous partageons (ateliers, co-working, réseau…) ou dans nos relations professionnelles ou personnelles.

Observer les angles morts de notre égo et nos conditionnements, passe par mieux se connaitre dans nos peurs, nos croyances limitantes, nos filtres, nos apports au monde, dans ce qui nous fait entrer dans nos espaces de “non-soi”, nos red flag émotionnels : colère/frustration/amertume/déception, pour reprendre les termes du Design Humain.

Être toi, c’est le plus beau cadeau que tu puisses te faire. Et c’est aussi à ce quoi t’invite le slowpreneuriat.

Et parce qu’il n’est pas facile de toujours entreprendre SA voix à travers du brouhaha du monde, j’aime les outils de personnalités ( Design Humain, Ennegramme, MBTI, Doshas, Astrologie, Numérologie) : ils m’aident à conscientiser mes comportements et aller à la rencontre de mon être profond.

  • Atelier “Découvre les angles morts de ton égo avec les 9 archétypes de l’Ennéagramme et mets-les au service de ta mission”, avec Isabelle Cloutier
  • Atelier “Slowprenariat et Human Design”: Se connaître pour libérer son potentiel” avec Karine Guy
  • Atelier “Dépasser le syndrome de l’imposteur pour développer son entreprise avec plus de sérénité et de confiance”, avec Margerie Véron
  • Atelier “Aller chercher nos richesses intérieures au service de l’aspect visuel de notre slow-communication” avec Gwladys Louiset

Prendre soin de son environnement relationnel et spatial

Le Slowpreneuriat attire de plus en plus de freelance, de coachs et de thérapeutes. Des populations entrepreneuriales qui ont l’habitude de “servir” autrui. Mais avec quelle énergie servons-nous?

“Viens avec l’energie que tu souhaites pour le monde”, est une maxime que je trouve très pertinente et qui devrait être prise en considération par chacun de nous, car nos énergies influences nos relations et la qualité de ce que nous offrons.

Nos paroles, nos pensées et nos émotions laissent des traces énergétiques bonnes ou mauvaises sur le plan subtile. A nous d’être les cordonniers les mieux chaussés et de prendre soin de nous et de notre environnement, en portant attentions aux égrégores et autres formes-pensées que nous nourrissons plus ou moins inconsciemment.

Les conflits, les tensions, les disputes restent parfois inévitables en raisons de nos blinds spots. Ceci peut laisser des traces informationnelles blocantes et stagnantes pour nous, nos relations et nos projets. En avoir conscience et prendre de le temps de faire un nettoyage énergétique pour re-fluidifier l’atmosphère peut s’avérer salvateur.

J’utilises personnellement des pratiques issues du Feng Shui et au Yoga du Son, pour clarifier les espaces, mais tu peux aussi appliquer des solutions très simples: l’encens, les huiles essentielles ou la musique pour changer l’énergie d’une pièce.

  • Atelier “Eveiller son leadership intérieur avec les savoirs-faire ancestraux (méditation, feng-shui, bazi)”, avec Dorothée Thirault
  • Atelier “Etre soutenu par son environnement avec le Feng Shui et la numérologie, pour plus de fluidité et d’harmonie au quotidien”, avec Vanessa Hoscheit

S’engager pour plus grand que soi: de l'égo à l'éco

Si tout commence par prendre soin de soi, respecter sa vitalité mentale et physique, le slowpreneuriat n’est pas une recherche de seul pouvoir ou profit personnel, mais un engagement pour un présent et un futur plus harmonieux pour l’Humanité et Gaïa. Comment être un bon ancêtre? est la question que peut se poser un slowpreneur pour prendre plus de décisions basées sur l’éco et moins sur l’égo.

Au-delà de te fournir une activité rémunératrice, le slowpreneuriat est une manière d’incarner pleinement qui tu es, de te déployer dans toute ta potentialité et de te réaliser en développant une activité contributive et riche de sens. Connaitre son Big why, permet de déterminer quel est le moteur de sa vie, de ses envies et quel est le sens de sa contribution slowpreneuriale. C’est aussi un feu nourricier pour continuer à se lever le matin, malgré les moments de colère, frustration, déception, amertume que peut nous faire vivre notre entreprise ou nos relations.

Les Slowpreneurs comptent de nombreux zèbres et d’hypersensibles dans leur rang, avec un besoin de sens et de justice. Pour un zèbre, la notion de bien commun et de Justice est très importante pour les zèbres. Ils en ont besoin, et ont besoin d’y participer.

C’est pour cela que pour moi, le slowpreneuriat, c’est prendre soin de soi et du collectif. Je dis souvent que le Slowpreneuriat est un acte d’amour. Un élan collectif pour plus care et d’impact positif au coeur de nos entreprises. 

Le Slowpreneuriat, c’est un acte de leadership puissant. C’est décider de remettre en question ta vision du monde. La raison d’être de ton business, ton business model et tes pratiques (communication, vente, marketing…).

  • Atelier « Choisir la voie du leadership régénératif pour déployer une entreprise saine pour toi, l’Humanité et la Planète. » par Emilie Grau
  • Table ronde : »Le mindset du slowpreneur : passer de l’égo à l’éco », avec Olivier Maurel, Jean-Philipe Steeger, Vanessa Fourcaudot et Xavier Damman
  • Atelier « Tired: business, Wired: blissness », avec Xavier Damman
  • Atelier « La communication régénérative – rayonner par l’essence », avec Jean-Philippe Steeger

Le Slowpreneuriat, c’est une belle aventure. Un cheminement. Qu’il est plus facile de faire accompagné·e. Avec des allié·e·s et des pairs. Ensemble, on se motive, on partage de nouvelles directionq à explorer. Parfois, ce n’est pas le succès qui compte, c’est l’énergie.

Le Slowpreneuriat nous invitent à penser dans un temps long et à agir pour influer sur la réponse à cette question inévitable et lancinante : notre monde sera-t-il encore vivable en 2050?

Nos choix d’entrepreneurs conditionnent notre avenir et notre survie en tant qu’espèce. C’est notre rôle d’entrepreneurs, de ralentir cette course fatidique, pour penser et agir en harmonie avec la nature et permettre à nos eco-systèmes planétaires de prospérer de manière interdépendante.

Devenir un agent du changement, commence par se changer soi.

Une grande partie du travail que je fais sur le Leadership Régénératif, inspirée par ma formation auprès de Laura Storm et Gilles Hutchins, tourne autour d’un changement dans la conscience de soi et du système : un changement dans la façon dont nous nous occupons de nous-mêmes et aussi des systèmes dans lesquels nous participons. Comme disait Gandhi  : « Comme tu changes ta propre nature, l’attitude du monde change aussi envers toi »

C’est ce travail que je propose et nourris, dans les espaces collectifs que je facilite comme Mycélium et le Sommet des Slowpreneurs.

Emilie Grau
Emilie Grau
Fondatrice @les.Slowpreneurs

Facilitatrice d’espaces de transformation individuels et collectifs pour un entrepreneuriat plus serein et plus vivant, je suis à l’initiative du mouvement slowpreneurial en France.

Je suis spécialisée dans l’accompagnement à la transition vers le Slowpreneuriat et l’Entrepreneuriat Régénératif. Je collabore avec les entrepreneurs sensibles, créatifs et atypiques qui souhaitent cultiver leur vitalité, leur joie et leur créativité pour incarner un Business Régénérateur pour eux et la planète.

Ca te parle?

Rejoins-moi dans l’un de mes espaces de transformation.

Tu souhaiterais zapper la case burnout et cocher la case kif?

business for life

rejoins Businness For Life

6 mois d'accompagnement pour incarner ton Slowpreneuriat, déployer un Business Régénérateur pour toi et Gaïa
et (re)tomber in love with your business.