6 pratiques pour éviter d’être débordé et laisser ton entreprise empiéter sur ta vie.

Le temps, une ressource dont on à l’impression de manquer souvent.

En tant qu’entrepreneur, c’est celle qui fait unanimement le plus défaut. Alors on empiète sur le reste. Le temps prévu pour atteindre nos objectifs, nos résultats clés,  nos habitudes familiales, spirituelles, créatives, sportives, alimentaires…

Etre Slowpreneur c’est aussi vouloir reprendre la main sur son temps, et sur son énergie, parce que « manquer de temps » finit toujours par nous faire manquer d’énergie. Un cercle vicieux qui nuit aussi à notre moral et à notre enthousiasme.

Une des Slowpreneures du groupe les Slowpreneurs me disait récemment qu’elle souhaitait pouvoir affirmer qu’elle était Slowpreneure sans passer pour une looser ou une psychorigide. C’est exactement pour cela que ce site internet existe. Pour que nous soyons de plus en plus nombreux à ne plus croire aux croyances fausses et limitantes de l’entrepreneuriat:  « Je suis débordé, donc je suis important »,  « je suis entrepreneur, donc je dois sacrifier ma vie ».

Pour moi, être Slowpreneur c’est un état d’esprit, pas une version aseptisée de l’entreprenariat. Etre Slowpreneur, c’est faire avec le jeu de cartes que nous avons en main : notre personnalité, nos valeurs, ce que l’on considère comme notre mission mais aussi le temps que l’on peut consacrer à notre activité. Et avoir le plus d’impact possible avec tous ça. Sur notre vie, celle de nos proches et celles de nos clients.

Etre Slowpreneur, c’est s’organiser pour mener une vie épanouissante et satisfaisante. Et ce n’est pas rien!

Je partage ici avec toi des pratiques qui peuvent t’aider à  gérer ton temps plus efficacement, éviter de sombrer dans le workaholism, ou avoir le sentiment que ton entreprise bouffe ta vie.

slowprenariat et gestion de temps

“je n’ai pas le temps”. 

Combien de fois par jour le dis-tu? Rien que de le formuler et hop hop le temps semble s’envoler!

La vraie question est “que fais-tu avec ton temps”? 

Et combien de temps souhaites-tu vraiment allouer à ton business? Nous ne sommes pas tous disponibles pour des journées de 8h. Certains d’entre nous doivent s’occuper d’un parent ou d’un enfant en difficultés. Ou nous avons des engagements associatifs prenant par ailleurs. 

Ce qui compte c’est d’utiliser ton temps consciemment. Pour emmener ton business là où tu veux qu’il soit, dans le temps que tu lui a imparti.

Les 3 erreurs de gestion de temps que tu fais peut être

 

1/ Ne pas avoir conscience de comment tu utilises ton temps

La fin de la semaine arrive et tu ne sais pas comment est passé le temps, ta to-do list n’a pas diminué. La première étape est de faire le point sur l’utilisation de ton temps. L’investis-tu dans des choses importantes ou le perds-tu dans des futilités?

Personnellement, je classe chaque mois (mais tu peux le faire chaque semaine ou jour pour commencer) mes tâches en fonction de leur urgence et de leur importance avec une matrice de Eisenhower que j’ai inclus dans le Planner des Slowpreneurs.

Je te donne accès gratuitement à cette matrice à imprimer ici.

 

2/ Remplir ta journée de sable

Tu as peut-être déjà entendu cette analogie du bocal rempli de rocher, de cailloux et de sable? 

Dans cette analogie, le bocal représente ta journée.

Les rocher représentent les choses les plus importantes pour toi, par exemple passer du temps avec ta famille, te maintenir en bonne santé et les étapes qui te font avancer vers tes  objectifs business. C’est elles qui doivent prendre le plus de place et être insérées dans le bocal en premier.

Les cailloux représentent les choses que tu dois faire pour que ton business tourne, comme par exemple les tâches administratives, la facturation. Ce sont des choses que tu pourrais déléguer.

Enfin le sable représente les sollicitations extérieures : Répondre à un email client ou à la question posée par un collègue de ton réseau dans un groupe Facebook par exemple. Ces choses ne sont pas significatives pour l’avancée de ton business.

Si tu commences par mettre du sable dans le bocal, tu n’auras plus de place pour les roches et les cailloux. C’est la même chose avec la gestion de ton temps. Si tu passes ta journée sur des choses insignifiantes, tu manqueras de temps pour ce qui est vraiment important.

Faire attention aux rochers chaque jour, te permet d’avoir une journée satisfaisante.

 

3/ Penser que la solution c’est plus de productivité

La plupart des app et autres techniques de gestion de temps vantent les mérites d’une meilleure productivité (ex: Inbox Zéro). Ce qui compte ce n’est pas de faire plus, mais de mieux utiliser ton ratio énergie/temps. Pour reprendre l’analogie précédente, ton bocal doit d’abord être rempli par des rochers, i.e te concentrer sur tes objectifs et tes résultats clés.

 

La digitalisation accentue le sentiment de burn out

Je ne vais pas cracher dans la soupe (mon métier chez Marlie Digital repose sur internet), mais les innovations digitales sont de plus en plus intrusives dans nos vies et floutent les barrières entre la vie personnelle et la vie privée, rendant la tâche de “déconnexion” encore plus difficile.

Non seulement ces moyens de communications nous distraient et nous empêchent d’être productif mais en plus ils sont addictifs, ce qui complique les choses, même chez les plus motivés à ne pas laisser le boulot envahir leur vie. De plus en plus de gens sont exténués. Le burn out est une maladie fréquente chez les entrepreneurs.

Si tu as l’impression de frôler le burn out , les pratiques suivantes que j’ai mois même mise en place peuvent t’être utile.

slowprenariat et gestion de temps

6 pratiques pour éviter d’être débordé par ton business

 

1/ Désencombrer son espace de travail 

Un espace encombré est un esprit encombré. Dis comme ça cela fait un peu le basic du Feng Shui, mais c’est terriblement efficace et on l’oublie souvent : moins de distraction visuelle autour de soi permet plus de concentration. Si tu reçois des clients, un espace calme et propre t’aidera à te concentrer sur ce que tu as à dire ou à faire. Si tu as un bureau, qu’y-a t-il dessus en ce moment? Est-ce vital pour ton travail? Est-ce inspirant? Sinon, range-le.

A toi : Offre toi le rituel d’un bureau clean chaque matin

2/ Définir tes tâches au début de la semaine et planifie tes loisirs

Le lundi, je ne prends pas de RDV client. C’est un jour dédié à faire avancer mon business. La première demi-heure de la matinée est destinée à faire le point sur mes objectifs, aux étapes en cours et aux tâches que je dois exécuter dans la semaine.

J’inclus aussi mes loisirs (chaque jour 30 mn de lecture, 30 mn de méditation et 45 min de marche en nature chaque jour) dans mon planning, comme je le ferais avec un RDV client, directement dans mon agenda Google, comme ça le créneau est bloqué.

A toi : Planifie tes 3 priorités de la semaine, puis tes 3 priorités du jour. 

3/ Grouper les petites tâches

Sans organisation, les petites tâches prennent un temps fou. Alors je les groupe, je fais du batching. Tu peux fixer un créneau dans la semaine pour les compléter et te concentrer sur de plus gros projets sans distraction le reste de la semaine.

J’ai par exemple un créneau comptabilité d’une heure tous les vendredis. Tu peux aussi prévoir un créneau “visuels” pour préparer tous tes visuels de la semaine pour les réseaux sociaux. Mon astuce: prendre ma température énergétique et placer ces petites tâches à un moment où je suis un peu down, car elles ne sollicitent pas mon potentiel à son maximum.

A toi : quel est le moment de ta semaine favorable à batcher des petites tâches? Quelles sont-elles?

4/ Identifier les distractions et mettre en place un digital declutter

Les distractions c’est ce qu’il y a de plus chronophage dans ta journée. Commence par les éliminer. Cela peut être de mettre ton téléphone silencieux, de fermer tous les onglets ouverts dans ton navigateur.

Personnellement, mes plus grandes sources de distractions sont les emails et les réseaux sociaux. Carl Newport dans Digital Minimalism nous dit que les réseaux sociaux ont le même effet sur nous qu’une machine à sous. Nous sommes hypnotisés, à compter les likes (qui soit dit en passant ne font pas rentrer un euro sur nos comptes en banque..). Donc j’essaye de ne les ouvrir que dans certains créneaux afin de réduire le temps que j’y passe chaque semaine. J’avoue que cela fonctionne plus facilement pour moi pour les mails que pour les réseaux sociaux, que j’utilise régulièrement comme moteur de recherche. Mais l’idée est bien d’arriver à les utiliser de manière plus sélective.

A toi : Quelles sont les distractions que tu peux éliminer progressivement de ta journée de travail?

5/Planifier en fonction de ton niveau d’énergie

Quand es-tu le plus efficace? Pour certains, comme moi c’est le matin, pour d’autres c’est en fin d’après midi. Assures-toi de planifier les tâches les plus importantes durant tes pics énergétiques afin de ne pas gâcher ce temps avec des tâches faciles. Me concernant, j’ai réservé tous les matins pour la création de contenu et de produit, car c’est là où je suis à mon pic de forme. Je ne prends les RDV clients que l’après-midi et si je dois faire un call sur Zoom, que je trouve très pratique mais très drainant énergétiquement, je prévois toujours une activité facile derrière ou une pause dans mon jardin.

A toi : identifie ton pic et tes creux d’efficacité et bloque des créneaux dans ton agenda.

6/Valoriser la solitude

Peut être que ce conseil va te sembler étrange en cette période de distanciation sociale. Mais dans les faits, à l’air du digital, nous souffrons tous de privation de solitude. 

Qui reste seul face à lui-même de nos jours? Au moindre creux, on jette un oeil à son téléphone. Les app, les sites sont désormais tous optimisés pour ça. 

La privation de solitude, c’est ne plus passer de temps seul avec ses pensées, sans imputs des autres. Or c’est un prérequis à la pensée créative. La solitude, c’est la possibilité de faire le point, de clarifier des problèmes, de réguler des émotions, de renforcer son courage ou des relations.

De nombreuses études ont démontré que la privation de solitude génère de l’anxiété. La iGen, la génération née avec internet est la plus touchée est très touchée par des problèmes de santé mentale.

A toi : offre-toi des moments de solitude, comme de longue marche dans la nature ou pratique le journaling, avec un bon vieux Moleskine.

slowprenariat et gestion de temps

Conclusion

Dans cet article j’ai partagé avec toi mes pratiques pour éviter d’être débordé par mon business et ne pas le laisser empiéter sur le reste.

 Dis-moi en commentaire ce qui t’as été le plus utile dans cet article et ce que tu mets en place de ton côté pour éviter de te faire bouffer par ta boite.

Pour aller plus loin :

 

Photo by Brett Jordan on Unsplash.

Partage cet article

Facebook
LinkedIn
Email
Emilie Grau

Emilie Grau

Emilie Grau est la fondatrice de Slowpreneurs.com et Marlie Digital, le bras stratégie, marketing digital et gestion de projet web du slowpreneuriat.

Les rituels des 8 sabbats de la roue de l'année

Gère ton entreprise au rythme des saisons et de la nature, afin d’être plus alignée avec le vivant autour de toi et en toi.
Prochain rituel :
  • Rituel de Mabon
    Rituels

    Rituel pour Mabon

    18,00

Debusque ton burnout Monster

La Slow Note

directement dans ta boite mail

Reçois du contenu exclusif (rituels, stratégies, ressources slow…) que je ne partage qu’avec mes abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de ressources